La cybercriminalité sur le marché de l’e-gaming

Le secteur de l’e-gaming est l’un des plus touchés par la cybercriminalité, que ce soit concernant les jeux vidéo ou les sites de casino gratuit sans depot proposant des jeux comme le baccara. En effet, ces plateformes contiennent un très grand nombre d’informations concernant leurs utilisateurs et font ainsi l’objet de nombreux piratage. Les joueurs partagent en effet de multiples données sur ces sites comme notamment leurs informations bancaires, ce qui représente des informations très sensibles qui sont malheureusement parfois interceptées par des hackers. Les joueurs sont d’ailleurs seulement 40% à être confiants vis-à-vis de la sécurité offerte par les développeurs de jeux selon une étude réalisée par PlayFab. La plupart d’entre eux souhaiteraient ainsi que les éditeurs renforcent la sécurité de leur plateforme et de leurs jeux, en particulier concernant leurs informations bancaires.

De nouvelles mesures pour renforcer la sécurité des plateformes de jeux en ligne

De nouvelles mesures sont en train d’entrée en vigueur afin de renforcer la sécurité des plateformes de jeux en ligne. À cet égard, la quatrième directive européenne concernant la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme a été adoptée en 2015 et vise à être appliquée dans tous les pays membres de l’Union européenne d’ici mai 2017. Celle-ci prévoit un ensemble de mesures, dont notamment l’obligation pour les sites de casino en ligne d’informer les instances juridiques responsables concernant les transactions jugées suspectes. Ces plateformes devront également conserver l’ensemble des transactions réalisées sur leur site, que celles-ci soient entrantes ou sortantes.